Au cours des dernières semaines, j’ai rencontré à quelques reprises des patients que je n’avais pas vu depuis longtemps.  Je vous partage ici mes réflexions suite à ces rencontres.

Une dame était contente de me voir et m’a dit : « Ça va bien dans ma vie. J’ai changé d’emploi et je n’ai plus mal au dos, c’est pour ça que je ne suis pas revenue à la clinique. »

Ça me fait toujours plaisir de revoir les gens et de voir où ils en sont rendus dans leur vie.

Par la suite, sa réponse m’a fait réfléchir…

Je crois qu’on associe encore trop souvent le chiropraticien aux maux de dos. Oui c’est vrai, je travaille via la colonne vertébrale et cela donne d’excellents résultats pour les maux de dos… Mais en réalité, mon travail consiste à aider le système nerveux (qui passe dans la colonne vertébrale) à se réorganiser et à mieux fonctionner. Votre système nerveux (qui comprend votre cerveau, votre moelle épinière et vos nerfs) est votre ordinateur personnel.  Et comme votre ordinateur à la maison, des mises à jour sont nécessaires si on veut un fonctionnement optimal. Et particulièrement lorsque l’on vit des stress réguliers (chutes, accidents, mauvaise alimentation, rythme effréné de la vie, travail répétitif, mauvaise posture, séparation, deuil, maladie, etc.)

La réaction de défense et de stress

Je donnais une conférence dernièrement où je parlais de certains principes derrière l’Analyse Vertébrale Network. Une de mes patientes (qui n’est pas venue à la clinique depuis un certain temps) y assistait et est venue me parler à la fin de la soirée.  Elle me disait combien elle comprenait maintenant l’importance d’optimiser le fonctionnement de son système nerveux et qu’elle voulait prendre un rendez-vous.

Pendant la conférence, j’expliquais entre autres que les soins de l’Analyse Vertébrale Network permettaient de mettre une pause sur la réaction de défense et de stress que le corps peut avoir au quotidien.  C’est pourquoi, pendant et après un soin Network, notre corps bouge différemment, respire plus amplement et notre esprit est souvent plus clair.  On a quitté le mode de défense et de survie pour un mode de croissance et de bien-être. Et dans ce mode, on est plus enclin à faire de meilleurs choix de santé et améliorer notre bien-être physique, émotionnel et mental.

Lorsque des personnes reviennent à la clinique après quelques mois ou mêmes des années, j’entends souvent la même phrase : « Wow ! J’avais oublié que ça me faisait du bien de même !».

Un état qui passe inaperçu

Très souvent, on ne se rend pas compte qu’on fonctionne en mode de défense.  Mais quand les gens se couchent sur la table d’entraînement, je peux le voir de différentes façons. Je peux observer de la tension au niveau des chevilles dans différentes directions (flexion/extension et flexion latérale) selon la tension présente dans la moelle épinière.  Je peux aussi observer des patrons posturaux particuliers : une hanche et/ou une épaule plus élevée(s), les jambes qui sont soient très collées l’une sur l’autre ou soit très écartées… Je vois aussi le patron de respiration qui est très minime et qui s’amplifie au fur et à mesure que l’entraînement Network s’effectue.

À chaque visite, j’observe les paramètres du mode de défense et j’aide votre système nerveux à les réorganiser pour passer à un mode de croissance et de bien-être pour que vous puissiez par vous-même, effectuer de meilleurs choix de santé et de vie. Donc, moins de symptômes, moins de douleur et une meilleure qualité de vie !

Et vous ? Est-il temps de mettre votre ordinateur personnel à jour ? 🙂

Offre spéciale pour les nouveaux patients

Cadeau gratuit !

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi et recevez nos «10 habitudes faciles à adopter pour optimiser votre santé neurovertébrale»

* Requis

Merci, vous êtes bien inscrit.